« Fonction RH et culture »

source : Charles-Henri Besseyre des Horts – RH info – 07/02/15

La fonction RH est en profonde transformation ; au-delà du turn over accru sur le poste et l’arrivée de profils très diversifiés, les attentes des dirigeants quant au rôle du DRH dans l’évolution de la culture sont fortes et relève souvent de l’injonction paradoxale : «faire bouger les lignes sans toucher aux fondamentaux».

Ceci nécessite de manier subtilement l’art de ‘influence. Les dirigeants attendent du DRH qu’il communique sur les valeurs de l’entreprise en les connectant avec les symboles du succès.

La fonction RH est aussi de s’assurer que la culture d’entreprise soit bien appropriée par l’ensemble des collaborateurs comme facteur clé de différenciation. La «signature» de l’entreprise est particulièrement cruciale en servant de guide en résumant en quelques mots la culture propre à l’entreprise ((ex : Casino avec « Nourrir un monde de diversité » ou EDF, « Changer l’énergie ensemble ).

Pistes proposées au DRH pour piloter l’évolution de la culture:

– s’assurer du soutien total du PDG et de l’ensemble de l’équipe dirigeante pour faire évoluer les hypothèses fondamentales et les habitudes de l’organisation. Les dirigeants doivent par des actions symboliques, montrer à l’ensemble des collaborateurs que le changement de culture se traduit par des réalités au quotidien.

– redonner du sens avec l’importance prise par la RSE devient un enjeu stratégique. Ne pas seulement afficher un discours et prouver par des actions concrètes que cette responsabilité est une réalité .

– construire une marque employeur permettant à l’entreprise de se différencier de ses concurrents par l’ensemble des valeurs affichées. Le DRH doit convaincre l’ensemble des parties prenantes, en particulier les managers, de faire mieux tous les jours pour que la réalité corresponde à l’annonce.

– choisir peu d’actions particulièrement symboliques et ciblées pour montrer qu’elles vont dans la bonne direction.

Etre conscient de la remise en cause du statu quo et être prêt à faire face à l’opposition de certains acteurs internes. Conseils au DRH pour gagner le pari de l’évolution de la culture : « équilibrisme, alchimiste, démineur, stratège en communication » avec 3 points majeurs :

– S’engager personnellement pour montrer à l’ensemble des parties prenantes que le discours est crédible ;

– Savoir rester en position d’arbitre en veillant au respect de l’évolution de la culture dans les pratiques managériales au quotidien ;

– Etre exemplaire soi-même et rapide dans ses décisions à l’encontre de ceux qui ne respectent pas les valeurs de l’entreprise.

Poster un commentaire

Classé dans Synthèses d'articles

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s