« Le liseur du 6h27 »

Jean-Paul Didierlaurent

Editions Au Diable Vauvert 2014

Un livre étonnant, premier roman d’un auteur peu connu bien qu’ayant déjà été primé plusieurs fois pour des nouvelles.
Histoire d’un homme banal, qui souffre d’un nom prêtant à contrepèterie, et qui se retrouve parfois surnommé « vilain guignol ».N’ayant pas d’ami, il vit seul, tournant en rond dans son appartement.
Dans l’usine où il travaille, une impressionnante machine broie les livres, obéissant à une froide obligation d’éliminer les invendus, Dès qu’il en a la possibilité, l’homme sauve quelques pages, et redonne vie à ces textes en les lisant à haute voix chaque matin, dans le train de 6h27 qui l’emmène au travail.
Un jour dans le train, l’homme trouve une clé USB avec des textes enregistrés et la trace d’une inconnue dont il part à la recherche.
Au départ, le personnage principal n’apparaît ni sympathique ni antipathique, mais transparent, tant dans sa vie que dans son travail à l’usine ; la monumentale machine à broyer les livres, rappelle l’ambiance de « Fahrenheit 451 » de Ray Bradbury.
Ensuite, le livre devient passionnant par la rencontre avec deux vieilles dames qui lui demandent de venir faire la lecture dans leur maison de retraite. Et surtout la recherche de la mystérieuse femme à qui appartient la clé USB, donne envie de savoir ce qui attend le personnage au bout du chemin ou plutôt au bout de la ligne…

L’ouvrage a été primé le 12 mars 2015 par le prix du roman d’entreprise et du travail 2015, piloté par le Ministère du travail, Place de la Médiation, Technologia et l’ANDRH.

Poster un commentaire

Classé dans Note de lecture

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s