Affaire Molex : licenciement sans cause réelle ni sérieuse selon la Cour d’appel de Toulouse 

 

La cour d’appel de Toulouse a confirmé mardi 9 août le jugement du Conseil de Prud’hommes de Toulouse, rendu en mars 2014, mais elle a réduit le total des indemnités à 7 millions d’euros pour 191 salariés  (10 millions d’euros en première instance). Elle a considéré que le groupe Molex a agi avec légèreté en fermant l’usine de Villemur sur Tarn.

La cour d’appel a notamment relevé que

– la décision de fermet l’usine de Villemur-sur-Tarn a été prise « alors que le secteur n’était pas en difficulté »

« Tous les rapports révèlent qu’au cours de la période 2004-2009, les dividendes versés aux actionnaires par le groupe ont été multipliés par six et représentaient en 2009 un montant total de 100 millions de dollars »

A suivre dans les 2 mois pour savoir si la direction de Molex dépose un pourvoi en cassation.

Poster un commentaire

Classé dans Brèves

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s