Archives quotidiennes : 24 mai 2017

Les attentes sur la concertation sur le Télétravail : enquête de l’ANDRH

l’ANDRH livre les résultats d’une enquête sur les attentes des entreprises sur la concertation sur le Télétravail

Contexte : La concertation sur le télétravail prévue par la Loi se déroule du 6 mars 2017 jusqu’à fin  juin 2017. P. BERETTI , mandaté par le MEDEF pour mener cette démarche a organisé des séances d’audition (24 mars, 5 et 26 avril) et 2 séances plénières d’analyse partagée de l’état des lieux sont prévues en  mai. La concertation pourra déboucher sur une évolution ou un statut quo du cadre réglementaire actuel notamment en ce qui concerne le télétravail informel.

Objectifs de l’enquête :

– Faire le point sur la réalité des pratiques du télétravail et sur les besoins éventuels d’évolution du cadre actuel

– Transmettre la contribution de l’ANDRH à la réflexion des négociateurs

– Alimenter le débat sur l’état des lieux ainsi que les attentes

A retenir de l’enquête 

*A propos des pratiques de télé travail :

Une pratique très répandue (69%) formalisée , dans 29% des cas par un accord collectif et dans 70% des cas par un avenant individuel au contrat de travail.

Des pratiques  très variables d’une entreprise à une autre en fonction de sa taille :

• Dans les entreprises de moins de 50 salariés, aucun accord d’entreprise n’a été signé mais 57% des cas ont recours à des avenants au contrat de travail.

• Dans les entreprises de 50 à 300 salariés, un accord collectif a été signé dans 26% des cas et/ou des avenants dans 69% des cas.

• Dans les entreprises de plus de 300 salariés, un accord collectif a été signé dans 40% des cas et des avenants dans 76% des cas.

*A propos des salariés concernés

-La mise en place du télétravail ne concerne pas l’ensemble des salariés dans la plupart des cas (68%).

-Les ouvriers sont principalement la catégorie non éligible au télétravail (62%).

-Une pratique répandue qui concerne un nombre restreint de salarié.s (21% en moyenne) dont la mesure et le suivi sont en cours de construction.

*A propos des modalités pratiques

-Les modalités d’exercice du télétravail ne font pas l’objet de pratiques uniformes d’une organisation à une autre : le télétravail s’exerce principalement au domicile du ou de la salarié.e sans indemnisation (68%) plutôt sur des jours fixes (55%).

– Le télétravail dans des tiers lieux ou à temps plein sont des pratiques minoritaires (respectivement 13% et 12%). 12/05/2017

– La possibilité de recourir occasionnellement au télétravail est relativement répandue (62%). Celle-ci se pratique généralement de manière informelle (60%)

*A propos des intérêts du télé travail

  • pour le salarié: un recours au télétravail majoritairement pour limiter les effets négatifs de l’éloignement domicile et/ou pour favoriser l’équilibre vie professionnelle / vie privée (respectivement 71% et 75%); Autres raisons possibles: répondre à des situations spécifiques (état de santé, situation de handicap) ou à un souhait de travailler « au calme ».
  • pour l’entreprise: Un recours au télétravail majoritairement pour limiter les effets négatifs de l’éloignement domicile / travail (63%); par volonté de développer de nouvelles formes d’organisation de travail (48%) ou de répondre à des situations exceptionnelles (49%).

Pour en savoir plus : https://www.google.fr/search?q=andrh+assouplissement+t%C3%A9l%C3%A9travail&rlz=1C1CHBF_frFR732FR732&oq=andr&aqs=chrome.0.69i59j69i57j0l4.2158j0j8&sourceid=chrome&ie=UTF-8

http://www.actuel-rh.fr/content/landrh-veut-assouplir-les-regles-sur-le-teletravail

Poster un commentaire

Classé dans Brèves