Archives quotidiennes : 9 avril 2018

Apprendre à distance: 5 tendances

L’éloignement géographique n’est plus la seule raison de recourir à la formation à distance : les formats numériques développés foisonnent d’innovations pédagogiques. Accessibles directement sur internet ou via les portails de formation des grandes entreprises, des ressources de plus en plus variées permettent à chacun de se former à la carte, seul ou en groupe, selon ses besoins professionnels et en fonction de ses projets personnels.

Décryptage des avantages et des inconvénients de diverses offres : MOOC,  classe virtuelle, modules d’e-learning,  serious games , réalité virtuelle…

 *MOOC : Très plébiscités pour apprendre rapidement et discrètement, les Massive Open Online Courses se développent à grande vitesse. Le MOOC repose sur une liberté totale avec un format accessible à tous et partout, ne nécessitant qu’un investissement personnel léger. Si Management et Technologies sont les matières les plus représentées, les MOOC sont présents dans tous les disciplines. Les MOOC peuvent rassembler plusieurs milliers d’inscrits mais beaucoup moins suivent le cours dans sa totalité.  Les MOOC sont de plus en plus souvent diplômants ou certifiants (RNCP)

*Visioconférence : Souvent peu appréciée, la classe virtuelle est utile pour éviter les déplacements de participants éloignés en permettant de les connecter ensemble en même temps. Elle permet d’obtenir les mêmes certifications qu’un cours classique : titres universitaires, d’ingénieurs ou inscrits au RNCP. Elle se prête bien au travail en groupe mais demande une certaine maîtrise technique pour le formateur : outils synchrones et collaboratifs permettant le partage de documents, distribution des temps de parole et qualité du son.

*Tutoriel : Module de base d’e-learning, il doit être court pour être efficace (microcapsule de 15 minutes) : par exemple, un mode d’emploi en format vidéo sur les fonctionnalités d’un logiciel, la présentation d’un produit…Il permet de cerner un sujet et de conserver l’engagement des utilisateurs.  Le tutoriel peut être créé facilement en interne dans l’entreprise.

*Serious game : Jeux vidéo à visée pédagogique, ils ont pour but de former à certaines techniques comme la vente. Coûteux et parfois déceptifs, ils sont un peu moins en vogue car les attentes des utilisateurs sont très fortes ; l’ingénierie pédagogique, le graphisme et la mise à jour doivent être à la hauteur des standards actuels des jeux vidéo… d’où des évolutions lourdes à mettre en œuvrer.

 *Réalité virtuelle :  elle permet de reproduire les gestes du métier malgré la distance. Ce système immersif à 360 degrés, composé d’un casque de réalité virtuelle, d’un casque audio et de manettes, doit encore démontrer tout son potentiel en matière de formation. La réalité virtuelle apporte un gain en coût de transport très appréciable et permet d’animer de très bonnes formations dans le domaine de la sécurité par exemple.

Pour en savoir plus : https://www.comundi.fr/mag-des-competences/apprendre-a-distance-5-formations-a-loupe/?utm_source=BI&utm_medium=email&utm_campaign=comundi-Actu&utm_content=RF1518012

 

Poster un commentaire

Classé dans Brèves