Tests antigéniques: réactions des entreprises ?

Selon le nouveau protocole nationale sanitaire  du 29 octobre 2020, les entreprises peuvent  proposer à leurs salariés volontaires des tests antigéniques dont leprincipal intérêt est d’obtenir les résultats en 30 minutes sans recours à un laboratoire.        

Points de vue d’opérationnels sur l’appropriation des tests ?

* Philippe Maurette, Consultant Management et RH dans le secteur de l’agro-alimentaire, approuve  car les tests permettent de travailler dans un environnement sécurisé et de rassurer les salariés au regard de suspicion par rapport aux collègues et à la sécurité sanitaire mise en place.

*Tiffany Guilpain, Rrh d’une société de webmarketing se dit intéressée au moment du dé-confinement pour permettre à ses collaborateurs de revenir au travail plus sereinement.

*Pauline Saint-Jean, Drh de Saveurs et Vie reste dubitative  en raison de la mise en place d’une politique de sécurité solide  qu’elle ne veut pas perturber sauf cas des dépistages pour les personnes « cas contact » ou suspicion de foyer de contagion.

*Audrey Richard, présidente de l’ANDRH, estime  que l’outil est un supplément pour réduire la chaîne de transmission du virus, qui n’exonère pas l’employeur de mettre la priorité sur la prévention via gestes barrière et organisation du télétravail.

Préconisations :

*les Drh doivent s’entourer de multiples précautions avec une  concertation avec le CSE et avec la médecine du travail.

*Large communication sur le sujet,  à défaut, le dépistage sera mal perçu en interne.

*Vigilance sur le respect du secret médical : aucun résultat ne doit être communiqué à l’employeur ou à ses préposés et attention au risque juridique sur la protection des données personnelles conformément au RGPD.

Les DRH préfèrent investir sur des mesures d’accompagnement sanitaire, de sécurité, d’hygiène plutôt que sur des mesures qui relèvent du domaine de la santé et qui nécessitent l’accord du salarié

Bénéfices des tests antigéniques ? Pour  Philippe Maurette, un impact sur l’absentéisme et le fonctionnement opérationnel, une piste vers des mesures durables…

Inconvénients ? Pour Pauline Saint-Jean, un  potentiel coût trop élevé entièrement à la charge de l’entreprise et un manque de fiabilité par rapport aux tests PCR pour dépister des porteurs sans symptômes…

Pour en savoir plus : www.actuel-rh.fr/content/les-tests-antigeniques-vont-ils-faire-recett

Poster un commentaire

Classé dans Brèves

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s