E-learning, Blended learning ?

Selon le baromètre annuel Transformations, Compétences et Learning 2021 de Cegos, près d’un responsable de formation — ou DRH, RRH — sur deux indique avoir privilégié une formation en e-learning.

Si ce changement de mentalité, s’opérant tant au sein des organismes de formation que chez les stagiaires, est salutaire, il ne démontre pas que l’e-learning est devenu la seule formule pour l’apprentissage en formation.

Selon une étude de l’Institut des métiers du digital learning, au début de l’année 2021:

* 89% des personnes interrogées indiquaient vouloir introduire plus de distanciel dans leurs formations.

* 85% considéraient la classe virtuelle efficace quand le présentiel obtenait 88% des avis sur le même critère.

Le dernier baromètre Cegos confirme cette tendance : 69% des professionnels RH interrogés ont mis en place des classes virtuelles, c’est à dire , des formations en distanciel.

Cependant en France, le présentiel reste la référence : les formateurs de qualité, pédagogues et professionnels restent des valeurs sûres pour les organismes de formations Il est exact qu’en présentiel, les participants discutent de manière informelle, les partages d’expériences participent autant que le contenu de la formation au développement des compétences des collaborateurs.

Le learning management system (LMS) a ses avantages : pour de grands groupes, l’occasion de mettre en place un seul canal de formation, la possibilité de choisir son moment de formation et le rythme de son usage. La fonction RH peut diffuser une une action uniforme de formation, avec un impact corporate… Le LMS renforce aussi l’engagement des collaborateurs qui trouvent immédiatement une ressource pour se former en situation de travail; chaque salarié devenant un acteur impliqué dans le déroulé de son parcours formation. S’y ajoute un intérêt financier, le coût de l’e-learning étant souvent moindre car les contenus sont produits en interne.

Pourtant aujourd’hui, la tendance est le blended learning: mixe entre e-learning, distanciel et présentiel. Chacun apporte son utilité et son efficacité.. Par exemple, actuellement les formations internes en présentiel contribuent à recréer de la cohésion dans les équipes, apporter de la vision sur les prochains mois et permettre de décloisonner les salariés. Le brassage d’idées, de personnalité, d’humains apporte une valeur supérieure à ladite formation, que la distance ne permet pas.

La réussite des formations reposera désormais sur la multi modalité pédagogique : il s’agit d’offrir aux salariés la bonne modalité au bon moment. Cette approche apporte par ailleurs la visibilité utile au responsable de formation ou responsable RH.
Le blended learning ou la multi modalité évitent de se limiter à suivre les modes. Ils permettent de choisir ce qui est le mieux pour chaque collaborateur et l’entreprise.

Pour en savoir plus : https://www.placedelaformation.com/blog/l-e-learning-est-il-vraiment-l-avenir-de-la-formation?utm_campaign=L%27e-learning%20est-il%20vraiment%20l%27avenir%20de%20la%20formation%20%3F&utm_medium=email&_hsmi=172177315&_hsenc=p2ANqtz-_qkqzwk1OGAHAN1cpdvJWf3g4jW1oXG-Vga28f0HOyrQQdihOHvGnxUNWskaUgwlDZnr3iLeXZlfX9HLc7JuSVJxIA-Qw70MhYKVy5pPDXYtOdIMA&utm_content=172177315&utm_source=hs_email

Poster un commentaire

Classé dans Brèves

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s