Sédentarité: nouveau facteur de risque professionnel

La sédentarité, un risque professionnel accru: la position assise prolongée est source de nombreux dangers pour la santé, largement méconnus par les entreprises et les salariés.

Selon la cardiologue Claire Mounier-Vehier, le confinement a des impacts sur la santé : prise de poids, stress, déséquilibres observés dans les traitements, notamment ceux de l’hypertension artérielle.

Des effets que les professionnels de la santé au travail observent aussi notamment via le développement du télétravail favorisant chez les salariés un mode de vie plus sédentaire.

Le maintien prolongé en position assise fait courir de nombreux risques pour la santé, l’impact apparaissant particulièrement à partir de sept heures par jour. L’absence de mouvement favorise l’apparition de troubles musculo-squelettiques et de lombalgies et se répercute sur la circulation sanguine, d’où l’apparition de la “phlébite du télétravail”.

La sédentarité augmente aussi les facteurs de risques cardiovasculaires comme le surpoids, l’hypertension artérielle ou le diabète; elle peut provoquer infarctus ou accidents vasculaires cérébraux et accentuer les risques de développer certains cancers. L’impact peut être également psychique: l’activité physique est nécessaire pour oxygéner son cerveau et avoir un mental positif, mais aussi une plus grande capacité de réflexion.

Des gestes simples peuvent réduire notablement les risques mais ils se heurtent à l’ignorance de salariés peu sensibilisés au sujet. Les services de santé au travail font des préconisations en ce sens : se lever toutes les heures, faire des mouvements d’étirement… Les spécialistes de la santé au travail doivent aussi convaincre qu’un équipement performant ne suffit pas, il faut agir durant les phases d’immobilité, l’important étant d’interrompre le plus possible les périodes assises.

Quelques données chiffrées (source ONAPS)

* 3,8 % = part des décès, toutes causes confondues, imputables à une station assise de 3 heures par jour,

*19 %  = réduction du risque de maladie coronarienne avec 30 minutes de marche par jour, 5j/semaine.

*34 % = augmentation de la mortalité si l’on reste assis plus de dix heures par jour

Pour en savoir plus: article publié par le Monde

https://www.lemonde.fr/emploi/article/2021/12/08/la-sedentarite-un-risque-professionnel-accru-par-le-teletravail_6105113_1698637.html#:~:text=La%20s%C3%A9dentarit%C3%A9%20augmente%20aussi%20les,impact%20peut%20%C3%AAtre%20%C3%A9galement%20psychique.

Poster un commentaire

Classé dans Brèves

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s