Rapport du Conseil national de productivité sur les effets du télétravail sur la productivité.

Alors que le télétravail était une pratique marginale, la crise sanitaire a conduit à un développement massif de cette pratique en France : 8 télétravailleurs sur dix déclarent souhaiter continuer le télétravail et 20 % des salariés travaillent dans une entreprise qui a l’intention d’étendre ou de pérenniser le télétravail.

Comment le télétravail influe-t-il sur l’organisation du travail ? *

*Les télétravailleurs ont généralement une opinion positive de la flexibilité de l’organisation de leur journée de travail et du gain de temps des trajets domicile-travail : la hausse de la satisfaction au travail est en général source de gains de productivité et d’une rotation des salariés moins forte

L’OCDE relève par ailleurs que plus de 60 % des managers pensent que, malgré un environnement non stabilisé, la productivité a augmenté grâce au télétravail, les travailleurs étant plus concentrés et commettant moins d’erreurs. 

*L’un des points faibles du télétravail souligné par le rapport est qu’il est peu propice à la formation des salariés. Selon l’enquête de l’OCDE, 70 % des managers estiment que la formation du personnel dans un environnement de télétravail est plus difficile et que les employés apprennent moins sur le tas.

*Par ailleurs, le télétravail ne favorise pas la bonne intégration des nouveaux entrants dans leur emploi : cela peut être un frein à la croissance de la productivité à moyen et à long terme.

*Vigilance sur les risques psychosociaux : Une mise en œuvre pérenne du télétravail dans de bonnes conditions implique une politique managériale adaptée, pour réduire les risques de dégradation des conditions de travail : les difficultés de communication ou l’isolement pouvant pénaliser des gains potentiels de productivité.

*Le télétravail peut inciter à recruter au-delà même des frontières nationales, ce qui peut constituer un atout ou un risque : il faut en effet prendre en compte les effets sur la compétitivité, permettant aux entreprises d’avoir un réservoir plus large de compétences géographiquement éloignées avec un meilleur ciblage des profils ou un bénéfice au regard‘ un contexte juridique, social ou fiscal, plus favorable.  Les effets de potentiel dumping, incitant au moins-disant social et fiscal pourrait aussi affecter la productivité des pays mais aussi la compétitivité entre pays. La négociation collective peut permettre de trouver un point d’équilibre entre la recherche de productivité des entreprises et les risques de délocalisations. 

*Le télétravail permet également de réduire la superficie des bureaux et ainsi augmenter la productivité grâce à une baisse des coûts en utilisant moins de foncier. 

Pour en savoir plus :

legia.fr/actualite/comment-le-teletravail-peut-permettre-daugmenter-la-productivite?utm_source=abonl&utm_medium=email&utm_campaign=newsletterrh&utm_content=newsletter&utm_term=rh&IDCONTACT_MID=a51b108655c339230d235754188e0

Publicité

Poster un commentaire

Classé dans Brèves

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s