Archives de Tag: Abandon réformes chômage et retraite

ITV Philippe Martinez, CGT, à propos du 1er mai : « plus jamais çà »

ITV de Philippe Martinez,secrétaire général de la CGT, France inter, Premier mai 2020, quelques propos marquants:

*Priorités des changements à intervenir : protection sociale, salaires, reconnaissance, activité industrielle, environnement..

*Positions à l’égard du gouvernement : beaucoup de discours, quelques mains tendues, mais le temps des actes est venu avec de réelles mesures de soutien aux « premiers de corvées » et notamment salariales. De nombreuses consultations  ont lieu au niveau national et dans les entreprises, avec de l’écoute et du dialogue mais « les organisations syndicales attendent d’être entendues avec des actes forts pour des mesures répondant aux aspirations/revendications des salariés » (Ex pour l’hôpital: emplois, moyens, reconnaissance…)

*Situation économique: « la reprise de l’activité ne peut être envisagée que si la protection de la santé est assurée au travail, à l’école et dans les transports ». La crise a montré les bienfaits du modèle social français, notamment avec le chômage partiel. « Des ressources existent via des contributions des grandes entreprises, des compagnies d’assurances pour assurer les besoins sociaux des plus fragiles ».

*Temps de travail : « Il n’est pas question de travailler plus ». L’avenir est à la réduction du temps de travail pour partager le travail: la revendication de 32 heures hebdomadaires est toujours d’actualité avec des adaptations selon les secteurs et les métiers.

*Réformes Assurance Chômage et Retraites:  ces réformes doivent être purement et simplement abandonnées: « les salariés ne sont pas au chômage par choix ». Pour assurer la viabilité de l’UNEDIC, « tout le monde doit payer des cotisations ». Une attention particulière doit être portée aux intermittents qui doivent bénéficier d’une année blanche pour prolonger leurs droits.

*Fonctionnement des entreprises:  » les salariés demandent à pouvoir agir sur leur travail « avec plus de démocratie sociale dans l’entreprise et une sphère de pouvoir décisionnel. 

*Télétravail: cette modalité de travail doit être mieux réglementée pour éviter les dérives actuellement constatées: « il est nécessaire d’avoir un accord-cadre national pour encadrer ce dispositif ».

« De manière générale, il est utile de renforcer le poids de l’Organisation internationale du travail pour développer des protections sur l’ensemble de la planète à l’égard des enfants, en matière de protection social, de temps de travail et plus généralement le travail informel ».

Pour en savoir plus:https://www.franceinter.fr/emissions/l-invite-de-8h20-le-grand-entretien/l-invite-de-8h20-le-grand-entretien-01-mai-2020

Poster un commentaire

Classé dans Brèves