Archives de Tag: Ajustement des forfaits jours

Conférence Dialogues 13 09 16 « Un nouveau contrat social pour Generali France »

Présentation par Michel Estimbre, Drh et les délégués syndicaux centraux des 3 organisations syndicales signataires : Unsa, Cfdt, Cfe-Cgc. : débat autour de la pratique de la négociation, de la construction de l’accord et du dépassement des difficultés.
6 accords redéfinissent le contrat social de l’entreprise sur la base de 2 principes essentiels ; confiance et responsabilité.
*Enjeux et Contexte
Point de départ de la réflexion : Le statut social de l’entreprise est-il adapté à sa stratégie compte tenu de l’impact d’internet sur le secteur de l’assurance. Cette nouvelle donne s’intègre dans des enjeux de nature différente : économique, relation-client, technologie, culture d’entreprise. D’où la prise de conscience d’un besoin impératif de s’adapter au nouveau contexte et de transformer durablement la culture d’entreprise : libérer l’initiative, définir de nouvelles conditions d’organisation du travail pour développer des contacts directs avec le client.
Objectifs poursuivis : mieux servir les clients/améliorer la relation client, développer l’engagement des salariés en développant autonomie et responsabilisation des équipes, liberté de décision et marge de manœuvre pour les managers.
Contexte de la négociation : Rapidité -3 réunions de négociation ; Réflexion en amont –diagnostic partagé et cadrage préalable des attentes et perspectives ; contexte de relations sociales apaisées mais risque électoral au regard d’élections professionnelles très proches.
Moyens retenus : prise de décision en équipe sur les horaires de travail ; renforcement des dispositifs de reconnaissance ; développement du télétravail ; possibilité de s’installer en province ; personnalisation de l’environnement de travail.
*4 Champs de négociation importants
1-Durée et organisation du travail :
-flexibilité des horaires de travail pour répondre aux besoins de l’entreprise et aux attentes des salariés : suppression des plages fixes et mobiles au bénéfice d’une définition/validation des horaires par l’équipe au regard des besoins clients à partir d’un consensus d’au moins 70% des collaborateurs.
-flexibilité des aménagements des lieux de travail : définition par l’équipe de l’aménagement de l’environnement de travail en concertation avec le manager ; développement du travail à distance (télétravail, télé-centre) et possibilité de rejoindre un site en province
2-Qualité de vie au travail et meilleure conciliation vie professionnelle/vie personnelle
-actions sur environnement de travail : confort acoustique, ergonomie des mobiliers, services de cafétéria, espaces de co-working et lieux de détente…
-extension des services de prévention : renfort de la pluridisciplinarité des services de santé au travail ; nouvelles prestations : vaccination, prévention tabac, accompagnement nutrition, pratique du sportifs…
3-Reconnaissance de la performance individuelle et collective
-développement de la rémunération variable : revalorisation du montant, possibilité de superformance
-au niveau collectif : intégration d’objectifs individuels dans la prime d’équipe ; création d’un budget d’animation d’équipe;
4- Révision des dispositifs de forfaits jours et heures : -ajustement correspondant à une réduction de 5 jours de RTT en contrepartie d’une revalorisation de la rémunération variable, l’accès au télétravail et diverses actions qualitatives.
* Point de vue des organisations signataires
-UNSA : parti pris de participer à la construction d’un nouvel accord après une phase de diagnostic partagé ; -des compensations importantes obtenues en contrepartie de l’allongement de temps de travail : augmentation part variable, flexibilité des horaires notamment ; satisfaction au vu des résultats obtenus aux élections ayant suivi la conclusion de l’accord.
-CFDT : nécessité de prendre en compte les aspirations différentes des salariés : ceux qui ont besoins de challenges stimulants dans une approche de reconnaissance à court terme et ceux qui recherchent la stabilité ; volonté de participer à un processus de changement progressif pour faire émerger une culture d’innovation en parallèle d’une culture de sécurité.
-CFE-CGC : faire comprendre les nouveaux équilibres économiques, technologiques pour amorcer le changement nécessaire ; objectif d’obtenir des compensations importantes pour conclure un accord équilibré et innovant : télétravail, organisation des horaires, choix de l’environnement de travail, possibilité d’aller travailler en région …

*Premier bilan de l’accord
-200 équipes engagées dans la nouvelle organisation des horaires : 95% ont obtenu le consensus requis
-aménagement des espaces de travail : 300 personnes ont utilisé possibilités offertes
-télétravail : 400 personnes concernées après 8 mois d’application
-télé-centre en Ile de France: 2 tests en cours (Cergy, Noisy le Grand)
-possibilité de travailler en région : action en cours de mise en place pour un prochain lancement opérationnel
-absentéisme : en diminution de 0,5 point sur la période
-relation client : 1h20 supplémentaire par jour de disponibilité pour les clients-
-coopération : plus de dialogue entre les équipes et les services
En synthèse : une vraie dynamique est en cours même si quelques réticences demeurent.

Pour en savoir plus :

http://www.actuel-rh.fr/content/ce-nest-pas-le-role-du-drh-de-fxer-les-horaires-de-travail

Poster un commentaire

Classé dans Conférences