Archives de Tag: Centenaire de l’OIT

« Santé Travail – Santé Globale, défis convergents et enjeux de demain»: table ronde à l’occasion du centenaire de l’OIT

 
Dans le cadre du centenaire de l’OIT, Le Cercle Entreprises et Santé a organisé à l’occasion du salon Preventica Paris une table ronde sur le thème « Santé Travail, Santé Globale, défis convergents et  enjeux de demain »
Constatant la porosité croissante entre santé travail et santé globale, phénomène ressortant dans les attentes des salariés, dans les nouvelles solutions technologiques, et perceptible dans les évolutions du travail et au regard de l’avenir du Travail, la table-ronde a permis de croiser les points de vue prospectifs de 
*Cyril Cosme,Directeur du BIT France, 
*Stéphane Pimbert, Directeur Général de l’INRS, 
*Pr Mohamed Salah Ben Ammar, Président du Comité Ethique, Global Fund,
*Jérôme Chemin, SGA CFDT-Cadres, 
*Jean-Marie Fessler, Stanford University, Jacques Bouvet et Anne-Marie de Vaivre, Cercle Entreprises et Santé
Pour retrouver les interventions 

Poster un commentaire

Classé dans Videos

Conférence annuelle de l’OIT: rappel des principes à l’occasion du centenaire…

A l’occasion de sa conférence annuelle, célébrant le centenaire de l’institution, l’OIT a mis au centre de ses travaux la lutte contre le harcèlement et une déclaration sur l’avenir du travail face aux nouveaux défis comme le changement climatique et les nouvelles technologies. 

Pour mémoire, l’OIT, née le 11 avril 1919 sous l’impulsion des Etats signataires du traité de Versailles, poursuit plusieurs objectifs : sécuritaire, humanitaire, politique et économique.

Son préambule affirme :

 une paix universelle et durable ne peut être fondée que sur la base de la justice sociale ».

-la nécessité de défendre la liberté syndicale et le droit à la négociation collective.

Dès son origine, l’OIT a placé ses objectifs centraux autour de la lutte contre le travail forcé et l’exploitation des enfants, l’égalité de rémunération pour un travail égal, la prévention du chômage et le droit à une protection sociale pour les travailleurs et leurs familles.

En mai 1944, la Conférence annuelle de l’OIT a adopté un texte fondateur «Déclaration de Philadelphie » affirmant que « le travail n’est pas une marchandise »et soulignant l’importance des questions économiques et sociales et de la défense de la dignité des travailleurs « quels que soient leur race, leur croyance ou leur sexe ».

Son rapport annuel est une source importante pour mesurer la réalité du travail à l’échelle globale, informel et sans droit à la protection sociale ou liberté syndicale pour 60% de la population mondial. Il reste beaucoup à faire pour que les 188 conventions de l’OIT soient adoptées par l’ensemble des 187 Etats membres. L’absence de liberté syndicale et de droit à la négociation collective, les discriminations liées au genre, le travail informel sont en effet une réalité pour une majorité de la population mondiale au travail.

L’OIT appelle dont à faire revivre « l’esprit de Philadelphie ».

Pour en savoir plus :  

http://www.euroipse.org/lavenir-du-travail-au-coeur-du-centieme-anniversaire-de-loit/

 

Poster un commentaire

Classé dans Brèves