Archives de Tag: Concept et modalités

Conférence Club RH ESSEC 11 mai 2017 « La parole libérée en entreprise, expérimentation de nouvelles formes de management »

 

Présentation de l’expérimentation de la Française des Jeux en matière d’innovation managériale et de conduite du changement, expérience pratique qui donne lieu à la prochaine publication d’un ouvrage  « La parole libérée en entreprise » par les Editions Eyrolles.

Concept : Dans le  cadre  de la révision de son business model, La Française des Jeux a recherché à s’appuyer sur la parole libérée en interne.

Le concept de l’entreprise libérée est apparue intéressant dans son principe car il pose e sujet essentiel du management ; cependant il n’a pas été retenu car jugé non opérant en pratique dans le contexte propre de l’entreprise.

Le projet a pour objet principal la mobilisation interne à partir d’un corpus d’initiatives et dispositifs autour de la participation, la consultation, la constitution de groupes autonomes.

L’option prise a été celle de l’hybridation mixant autonomie, délégation, responsabilisation  et aplatissement de la ligne hiérarchique.

Méthode : Le nouveau modèle d’organisation s’est structuré pas à pas, en pointillisme pour assurer un point de bascule à partir d’initiatives, d’actions et de tests.  Cette méthode est apparue la plus à même pour développer l’appropriation et la sécurisation. En effet si le processus est plus lent, il est moins violent et plus efficace en profondeur.

Il s’agit d’une voie alternative à l’entreprise libérée par une « entreprise libérante ».

En pratique, il s’est agi d’insuffler une logique collaborative dans toutes les démarches de transformation : réorganisation, plan transverse, projet de déménagement

Modalités : Des espaces ont été dédiés aux démarches « open collaboration ». La démarche de co-construction est devenue une doctrine managériale en faisant des collaborateurs des acteurs du changement.

Toute nouvelle organisation est conçue et implantée avec un travail participatif des collaborateurs et pas seulement les managers.

En outre, une veille importante est mise en place pour détecter de nouvelles pratiques et divers dispositifs sont institutionnalisés :

* »Zinc » = zone d’innovation et créativité, ouverte à des collaborateurs volontaires pour proposer des solutions opérationnelles. Ex : Chantier de modernisation des points de vente

*Espace dédié aménagé avec des méthodes d’animation diffusées par les équipes internes de la Direction de la transformation. Cet espace est mobilisé pour tester sur des sujets complexes pour résoudre des enjeux stratégiques. Ce mode a été utilisé pour réduire le nombre de projets inscrits à la Road Map annuelle. Il l’est également pour traiter des dossiers où intervient un blocage au niveau du Comex en vue d’un alignement stratégique.

Différentes formes de synergie sont également développées entre les différents acteurs notamment en s’appuyant sur le monde académique (type ESSEC) mais aussi sur le monde de l’entreprise (benchmark, échange de pratiques…) pour faire circuler les idées et les bonnes pratiques pour enrichir les dispositifs internes de transformation.

A cet égard, la chaire Essec facilite la relation entre les entreprises pour procéder à des tests communs et à des retours d’expérience, ce qui permet de partager la prise de risque et de te tester de nouveaux outils.

Exemples : Programme Noé (franco-français) sur 3 jours pour faire traiter une problématique par d’autres entreprises pour bénéficier de leur expérience, leur regard distancié et leur savoir-faire ; Programme Lift (monde entier) permettant à une équipe de traiter son défi en s’appuyant sur une « communauté de transformeurs » ; Programme Parcours, lié au projet de déménagement offrant à un petit groupe de 3 ou 4 personnes de se saisir d’un sujet et de le traiter en testant différentes initiatives : travail à distance sur 5 jours, temps accordé pour un projet personnel, nouveau format de réunion, mentorat, parrainage.. Il s’agit de faire des propositions de dispositifs et de les expérimenter localement.

 

La philosophie de la parole libérée repose sur le choix des sujets à tester par les collaborateurs eux-mêmes, l’équipe interne transformation ayant seulement un rôle support : le fait que l’initiative revienne aux collaborateurs a un impact déterminant sur leur engagement, motivation, implication.

Pour en savoir plus : lire La parole libérée en entreprise, éditions Eyrolles, juin 2017 ; à noter que l’ouvrage a été rédigé dans un mode collaboratif avec la contribution  de 8 collaborateurs de la FDJ

https://feelrh.wordpress.com/2017/05/11/la-parole-liberee-en-entreprise-editions-eyrolles-2017/

Poster un commentaire

Classé dans Conférences, Entendu, Publications