Archives de Tag: Diagnostic

« Le travail n’est pas une marchandise »: Alain Supiot, ed.collège de france, 2019.

Alain Supiot publie aux éditions du collège de france Le travail n’est pas une marchandise : un texte de 69 pages issu de sa leçon de clôture prononcée en mai 20019 au Collège de France au sein duquel il a été titulaire pendant 7 ans de la chaire Etat social et mondialisation.

L’auteur propose propose de redonner au travail un statut articulant liberté, sécurité et responsabilité... au travers d’une analyse juridique des mutations du travail au XXIe siècle, le discours est placé sous le double signe de l’impact du numérique sur l’organisation sociale et de la crise écologique résultant de notre modèle de développement,  le statut du travail se trouvant selon A.Supiot à la charnière des deux. Pour lui, le fond du problème est qu’aujourd’hui le travail est devenu une marchandise:  le contrat de travail mais aussi le sens et le contenu du marché est soumis aux exigences du marché.

Il rappelle que la Déclaration de Philadelphie de 1944 avait proclamé : «Le travail n’est pas une marchandise.» La voie libérale engagée depuis plus de 30 ans est à l’opposé de  cette conception en imposant aux états des objectifs chiffrés de disciplines budgétaires ou monétaires et de réduction des impôts et des prestations sociales. La gestion numérique généralisée de la société, ne fait que renforcer la pression quantativiste (cf ouvrage d’Alain Supiot paru en 2015, La Gouvernance par les nombres).

Cet ouvrage peut être qualifié  de réquisitoire  contre les politiques néolibérales, de diagnostic posé sur la société  ou comme un appel à s’émanciper du règne de la marchandise, et à conférer au travail un statut combinant liberté, sécurité et responsabilité».

A noter une étude de cas finale sur la recherche universitaire dont la lecture devrait constituer une base obligatoire …

Pour en savoir plus : https://www.letemps.ch/culture/un-travail-authentiquement-humain

Poster un commentaire

Classé dans Publications

Absentéisme : un nouveau guide de l’ANACT

Avec ce nouveau guide , sous  format « 10 questions sur l’absentéisme « , l’ANACT s’attache à faire comprendre ses manifestations et conséquences mais aussi ses causes sous-jacentes. Le rôle des conditions de travail de travail ne doit pas être sous-estimé dans ce qui conduit les salariés  à s’absenter. Les causes sont cependant spécifiques à chaque entreprise et toute démarche de prévention de l’absentéisme doit se fonder sur le caractère particulier de chaque situation. Un diagnostic  utile doit tenir  compte de différents éléments : impact direct des conditions de travail, dialogue social défaillant, état de santé et caractéristiques socio-démographiques  (âge, sexe) des salariés, notamment.
Dans tous les cas, une démarche collective est essentielle : c’est en faisant de l’absentéisme un objet de préoccupation commune qu’il devient possible de le réduire et de le prévenir d’une manière efficace. Au travers d’un  parcours structuré (définition, indicateurs de mesure, causes, principes d’action, mise en oeuvre d’une démarche, rôle du management), le guide propose une approche fondée sur des recommandations concrètes pour que les acteurs de l’entreprise se saisissent de la question pour y apporter les réponses adaptées.

 

Pour en savoir plus :

http://www.anact.fr/10-questions-sur-labsenteisme

 

 

 

Poster un commentaire

Classé dans Brèves