Archives de Tag: Embellie du marché du travail des cadres

Embellie du marché du travail des cadres : des difficultés demeurent pour les seniors …

Un article, publié en novembre par actuel rh,  alerte sur la dualité du marché du travail :avec des difficultés de rebond notamment pour les seniors…

*A propos de l’impact de la réforme de l’assurance chômage pour la réinsertion professionnelle des cadres : si les cadres dirigeants et les dirigeants eux-mêmes seront peu impactés car conseillés pour négocier leurs départs, toute sera différente la situation des cadres médians, seniors ou autodidactes …

*A propos des perspectives de recrutement pourtant très favorables pour les cadres : le dynamisme de l’emploi cadre cache d’énormes disparités. Si les entreprises recherchent des informaticiens, de développeurs, de commerciaux…, d’autres secteurs sont en pleine transformation, en raison de la digitalisation ou de l’évolution des modes de consommation. Beaucoup de métiers disparaissent ou évoluent et les cadres exerçant dans ces professions doivent se repositionner professionnellement: ignorer ces difficultés serait méconnaître le marché du travail des cadres.

*A propos des caractéristiques  du marché de l’emploi : le retour à un emploi est long : pour un cadre, en moyenne 4,5 mois du premier entretien à la signature d’un contrat. Les procédures se sont allongées du fait du nombre d’interlocuteurs pour valider l’embauche d’un cadre. Certains cadres ont des difficultés à rebondir; la nouvelle dégressivité ne facilitera pas le travail de reconstruction.

*A propos des solutions : les PME sont une opportunité pour des cadres issus des grandes entreprises ayant envie de proximité et de polyvalence. La création d’entreprise et le conseil sont des pistes souvent envisagées ainsi que le développement des missions de management de transition, notamment dans les domaines de la : finance, RH, industrie et les directions générales…

*A propos des obstacles à la réinsertion professionnelle des cadres: l’âge reste un critère discriminant en raison de stéréotypes  bien ancrés : seniors difficiles à manager, moins adaptables, peu mobiles, rétifs aux nouvelles technologies…. Le seuil critique démarre à partir de 45 ans comme le démontrent  les accords de GPEC.

Pour en savoir plus : https://www.actuel-rh.fr/content/ignorer-les-difficultes-de-repositionnement-des-cadres-cest-meconnaitre-le-marche-du-travail

Poster un commentaire

Classé dans Brèves