Archives de Tag: Gouvernance et modes de fonctionnement

« RENAISSANCE, réinventer l’entreprise et le travail pour donner un avenir à l’humanité », Hubert Landier, éditions l’harmattan

« Renaissance, réinventer le travail, réinventer l’entreprise, une urgence pour préserver l’humanité, » est le dernier ouvrage publié par Hubert Landier aux éditions L’Harmattan avec une préface de Francis Mer.

En synthèse :

Le dérèglement climatique résulte d’un mode de développement économique insoucieux de ses conséquences sur notre environnement naturel. L’entreprise n’a à rendre compte que marginalement des dégâts qu’elle inflige à la nature. Sa « responsabilité sociale et sociétale » ne constitue pas le plus souvent un objectif majeur mais plutôt une contrainte à minimiser. La création de valeur actionnariale ne prend pas en compte les dégâts causés aux « biens communs »de la nature et les souffrances infligées aux hommes et les répercussions négatives de son action sur les communautés humaines.

C’est pourquoi la création de valeur actionnariale doit laisser place à la conception de la création de valeur globale, pour prendre en les conséquences sur la nature et sur le plan humain ; c’est un impératif majeur lié à l’avenir de l’humanité.

Un tel changement implique une modification substantielle de l’encadrement juridique et comptable ; à l’objectif de d’abord valoriser les capitaux doit se substituer une gouvernance fondée sur la prise en compte de ses différentes parties constituantes (investisseurs et salariés) et de ses diverses parties prenantes (dont les collectivités humaines au sein desquelles s’exerce son activité).

Le développement éco-compatible et durable de l’entreprise suppose ainsi la recherche d’un optimum intégrant à la fois les contraintes environnementales et les attentes des différentes partie concernées. Cette dimension confère sa juste place au dialogue social et à la qualité du management humain en tant que conditions de la réussite globale et durable de l’entreprise.

Les grandes entreprises devront ainsi inévitablement modifier à la fois leur gouvernance, et leur mode de fonctionnement. Déjà le tissu économique et social se renouvelle avec la création d’activités nouvelles tendant à s’inscrire dans ce contexte impliquant respect de la nature, respect de l’homme, respect des biens communs, sincérité, proximité et sobriété.

Le travail et l’entreprise sont ainsi à réinventer pour réaliser un changement de civilisation : il y va de l’avenir de l’humanité.

Pour en savoir plus: http://dpmassocies.over-blog.com/2018/03/hubert-landier-et-francis-mer-notre-ami-et-collegue-hubert-landier-reconquete-rh-et-la-mag-rh-est-l-auteur-d-un-nouvel-ouvrage-intit

 

 

Poster un commentaire

Classé dans Publications