Archives de Tag: Le travail demain

Comment allons-nous travailler demain : télétravail remède à l’éparpillement ? article Sciences humaines…

Le télétravail permet à l’évidence de travailler avec calme et concentration, mais il oblige  à s’imposer des limites, la première étant d’apprendre à se déconnecter.

Désormais avec la généralisation du numérique, le télétravail   renvoie  à des situations très variées:

* télétravail à domicile, en totalité ou en partie,

* travail  nomade,  sans bureau fixe,

*travail en télécentre , espaces de coworking,  « tiers-lieu » où se retrouvent des salariés , des indépendants et activités  libérales,

sans oublier les formes non visibles du travail  « en débordement »:  micro-tâches effectués à partir de lieux privés : rédaction de notes/compte rendus, envoi de documents par courriel, appels téléphoniques…

Pour en savoir plus :http://www.scienceshumaines.com/le-teletravail-remede-a-l-eparpillement_fr_36942.html

 

 

Consultez le sommaire du magazine Comment allons-nous travailler demain ?

Poster un commentaire

Classé dans Lu, Synthèses d'articles

« Le travail de demain: rénovation ou révolution ?  » note de lecture…

« Le travail de demain : rénovation ou révolution ? »,  d’Haïba Ouaissi , Maître de conférences en droit social et avocat, Editions LGDJ
 
Le monde du travail se transforme: demain, le travail se réalisera dans et en dehors de l’entreprise compte tenu du développement du virtuel, dans et en dehors des frontières compte tenu de la mondialisation du travail. Cependant il sera toujours  nécessaire d’ assurer l’équilibre entre protection de l’emploi et compétitivité des entreprises et entre performance au travail et bien-être au travail.
La question n’est pas tellement de savoir s’il faut réformer le droit du travail, ceci est indispensable mais plutôt est ce réalisable et comment ?
Autant dire que le défi se pose en terme d' »oser faire  » sous plusieurs angles:
– Oser transformer en profondeur le droit du travail  sans idéologie ni nostalgie.
– Oser redéfinir les relations individuelles et collectives de travail en regardant les réalités.
Oser appréhender les attentes légitimes du salarié de demain : stabilité, compétitivité et solidarité.
– Oser  une démocratie sociale au delà d’un antagonisme supposé entre intérêts de l’employeur et du salarié.
Une simple rénovation ne serait pas suffisante, c’est bien une révolution qu’il faudrait engager; c’est ce à quoi invite l’auteur avec des propositions sur quel contrat de travail, quels rapports sociaux, quel environnement de travail pour le salarié demain …
A noter que l’ouvrage a été publié en juin 2014, prémisse au débat actuel …

 

Poster un commentaire

Classé dans Note de lecture