Archives de Tag: Plan JEUNES

ITV Elisabeth Borne : france info 04 09 2020

ITV d’Elisabeth Borne, Ministre du travail, France-info 4 septembre 2020

*Quant-on par bouclier anti-licenciement ?  Le dispositif d’activité partielle de longue durée (APLD) permet l’accompagnement des entreprises connaissant une baisse d’activité en bénéficiant d’une prise en charge de l’Etat et le financement d’actions de formation pour assurer le développement des compétences de longue durée qui facilitera la reprise de l’activité normale.

Pour ce faire, un accord d’entreprise est nécessaire, ce qui impose que les partenaires sociaux se projettent sur l’évolution de l’activité et sur les besoins de formations utiles à la reprise en fonction de l’évolution du secteur ou de la possibilité de changer de secteur. La signature d’un accord collectif est possible jusqu’à l’été 2020 et rend possible le bénéfice des aides pendant 2 ans.

Il s’agit de préserver l’emploi et d’anticiper sur le moment de la reprise des activités touchées.

*Quid du contrôle des entreprises qui bénéficient des aides de l’Etat ? L’administration effectue des contrôles régulièrement : 45 000 opérations ont été réalisées et 400 procédures pénales sont en cours pour des situations de suspicion de fraude.

*Quid du Plan Jeunes ? Ce plan vise à prendre en charge les 750 000 jeunes qui arrivent sur le marché du travail: un budget de 6,7 millions d’euros y est consacré avec :

-des aides à l’embauche = 4 000 euros

-des aides à l’apprentissage = 8 000 euros

-des formations pour des métiers d’avenir : transition écologique, soins, digital…

-300 000 parcours pour des jeunes en difficulté avec l’appui des missions locales et des emplois aidés.

Ce dispositif est accompagné d’actions de communication et du soutien des partenaires dans tous les territoires.

*Vos commentaires sur le protocole sanitaire mis en place le 1er septembre ? Le masque est désormais obligatoire dans tous les lieux de travail, sauf pour les personnes disposant d’un bureau individuel. Un aménagement peut intervenir pour quelques moments de retrait du masque au cours de la journée si des conditions sont  réunies : nombre de personnes, disposition des postes de travail, distances, aération…  Ces conditions doivent être déterminées dans le cadre du dialogue social pour prendre en compte la réalités des situations concrètes.

*Quels impacts du Covid dans les écoles sur le travail des parents ? La priorité doit être donnée à l’organisation de dispositifs de garde par l’éducation nationale et les collectivités locales.  A défaut, le gouvernement prendra prochainement des mesures pour permettre aux parents d’assurer dans les meilleures conditions leurs obligations familiales et leurs activités professionnelles.

*Quid de la concertation en cours sur le télé-travail ?

Le télé-travail doit être encouragé; la concertation avec les partenaires sociaux doit permettre de poser le cadre de règles de base du  fonctionnement de ce mode d’activité. Ces discussions seront l’occasion de partager les bonnes pratiques déjà recensées et mises en place dans certaines entreprises.

Pour en savoir plus : france-info itv du 04 septembre 2020

 

 

 

 

 

 

What do you want to do ?

New mailCopy

What do you want to do ?

New mailCopy

What do you want to do ?

New mailCopy

What do you want to do ?

New mailCopy

What do you want to do ?

New mailCopy

Poster un commentaire

Classé dans Brèves

Plan jeunes lancé par le gouvernement

Le gouvernement lance le premier volet du plan de relance pour résorber les effets économiques de la crise sanitaire avec un plan jeunes qui vise à n’en laisser aucun sur le bord de la route en activant plusieurs leviers; aides à l’embauche, plan de formation, parcours personnalisés pour les jeunes en difficulté.

Le plan a été présenté autour du slogan « Un jeune, une solution » pour éviter le sacrifice de toute une génération en raison des conséquences économiques de la crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19.

Pour répondre en urgence à ce risque, le gouvernement a conçu une palette d’outils permettant de répondre à la situation spécifique de chaque jeune pour leur offrir « des perspectives d’avenir crédibles » en mobilisant 6,5 milliards d’euros autour de plusieurs axes:  

*Aides à l’embauche:

-Aide de 4 000 euros par an pour toute embauche d’un jeune de moins de 25 ans. Il s’agit d’inciter les entreprises à recruter des jeunes alors même qu’elles sont dans une période d’incertitude économique. 

L’aide sera versée pour les contrats conclus entre le 1er août 2020 et le 31 janvier 2021. Le ministère du travail se donne comme objectif 450 000 contrats de travail concernés.

Aide pour  les contrats d’apprentissage et de professionnalisation; d’un montant de 5 000 euros pour les moins de 18 ans ou de 8 000 euros pour les plus de 18 ans, cette aide sera versée pour tout contrat préparant à un diplôme ou un titre de niveau master ou inférieur, signé entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021.

*Effort massif de formation ; Il s’agit de préparer 200 000 jeunes à occuper des métiers d’avenir ou à trouver un emploi dans des secteurs clefs avec:

-100 000 formations qualifiantes ou pré-qualifiantes, ajoutées au Plan d’investissement dans les compétences (PIC); ces formations seront orientées vers les métiers de la transition écologique, du numérique, des soins/santé  et les secteurs prioritaires du plan de relance, fortement impactés par la crise (tourisme, industrie, agriculture et agro-alimentaire …).

-le gouvernement mise aussi sur le compte personnel de formation via l’appli: d’ici fin  2020, chaque jeune de moins de 25 ans sans qualification pourra accéder via « Moncompteformation » à une offre de formation qualifiante ou préparant à la qualification adaptée à ses besoins, intégralement financée par le service public.

-Maîtrise du numérique : tous les jeunes accompagnés pourront réaliser un diagnostic de leur maîtrise des compétences numériques via l’outil de diagnostic en ligne (PIX).

-Si besoin de consolider les compétences numériques, les jeunes verront leur CPF abondé automatiquement du montant correspondant à la formation CléA numérique qui permet d’acquérir les premières compétences numériques vers l’emploi.

-A partir de 2021, 20 000 nouvelles formations de la Grande Ecole du Numérique seront créées. La Grande Ecole du Numérique (GEN) est un réseau de formations au numérique accessibles à tous, qui favorisent l’inclusion et permettent de se former aux métiers d’avenir dans la filière du numérique. Il propose chaque année de nombreuses formations labellisées aux personnes éloignées de l’emploi.

-Revalorisation de la rémunération des jeunes stagiaires de la formation professionnelle  à hauteur de 200 euros pour les 16-18 ans et de 500 euros pour les 16-25 ans.

*Parcours d’insertion pour les jeunes rencontrant des difficultés particulières (sociales, financières, d’exclusion) avec :

-300 000 parcours d’insertion sur mesure. Les contrats aidés seront de nouveau mobilisés avec un accompagnement de qualité et plus de moyens accordés à Pôle emploi, aux structures d’insertion par l’activité économique et aux missions locales.

-60000 parcours emploi compétences (PEC) sont ainsi prévus dans le secteur non marchand

-10 000 contrats d’insertion dans l’emploi (CIE) dans le secteur marchand en 2020, puis 50 000 en 2021.

La concertation doit se poursuivre entre la ministre du travail et les partenaires sociaux, le secteur associatif, les collectivités.

Pour en savoir plus :http://ditions-legislatives.fr/actualite/face-a-la-crise-sanitaire-le-gouvernement-lance-un-plan-jeunes-massif?

What do you want to do ?

New mailCopy

What do you want to do ?

New mailCopy

What do you want to do ?

New mailCopy

What do you want to do ?

New mailCopy

What do you want to do ?

New mailCopy

What do you want to do ?

New mailCopy

Poster un commentaire

Classé dans Brèves