Archives de Tag: reconnaissance

Respect et considération dans l’entreprise, un besoin croissant selon Gilles Verrier

L’entreprise est par nature un lieu majeur de construction des rapports sociaux, en raison du temps passé et de la place du travail dans la vie des individus. La question du respect et de la considération accordés aux collaborateurs doit y être traitée ; ce d’autant plus qu’il s’agit pour les organisations de disposer d’un avantage concurrentiel, à travers l’engagement renforcé généré.

*Une première réponse renvoie au renforcement de l’équité des politiques RH, dans leur contenu et dans leur mise en œuvre. Dans ses décisions de gestion des personnes, l’entreprise  se doit de différencier entre les individus, ceux-ci- d’ailleurs le réclament à condition que cela soit fait de manière équitable.

L’entreprise doit traiter ses salariés sur des bases, légitimes et pertinentes et notamment en fonction de la valeur ajoutée de leur activité au regard de ses enjeux, des compétences maîtrisées, de leur performance et potentiel. Les politiques rh doivent être claires sur les critères de différenciation, leur définition même, leur poids respectif, la façon de les mesurer : les questions de rémunération et de gestion des parcours nécessitent notamment d’être en capacité d’expliquer de manière objective le choix de telle personne par rapport aux autres : l’effort de rationalisation de la décision doit être systématisé.

Il appartient à la fonction Rh de clarifier pour chacune domaine les critères de différenciation entre les individus dans les décisions les impactant et de définir la mesure de ces critères en objectivant la démarche.

*Une autre réponse tenant au besoin de respect et de considération renvoie aux comportements individuels, et en premier lieu à ceux des managers avec leurs collaborateurs sachant que la relation de travail doit reposer sur des rapports équilibrés. Ceci est d’autant plus le cas dans les projets de transformation des comportements managériaux où la pratique de la régulation est nécessaire et où les modèles d’autorité du passé ne sont plus de mise.

Sur la forme, cela suppose que le manager soit respectueux vis-à-vis de son collaborateur et sur le fond, le manager doit faire des efforts de pédagogie : s’agissant d’une relation entre   adultes, il n’y a pas de raison pour une dissymétrie dans la considération démontrée par les interlocuteurs. En toute hypothèse, face à ce besoin de considération, la reconnaissance managériale du collaborateur par son manager est essentielle : le reconnaître en tant que personne, reconnaître ses efforts, ses progrès, ses résultats, le faire avec sincérité est déterminant.

Sur ces bases, l’entreprise se donnera les moyens de mettre en œuvre le respect et la considération attendus par ses collaborateurs.

Pour en savoir plus :https://www.rhinfo.adp.com/rhinfo/2022/respect-et-consideration-dans-lentreprise/

Poster un commentaire

Classé dans Brèves, Publications

NAO: enjeu pour les salariés, entre reconnaissance, pouvoir d’achat et amélioration de la vie au travail : point de vue CFDT Pays de Loire.

Selon la secrétaire de l’union CFDT des Pays de la Loire: « les salariés la grande distribution, du commerce, de l’agroalimentaire, mais aussi de la construction se mobilisent massivement pour demander beaucoup plus. Même la fonction publique s’y met et essaie de sortir de la seule valorisation du point d’indice. »

Les NAO deviennent ainsi un vrai outil d’amélioration de la qualité de vie au travail avec des échanges sur primes,  aménagement du temps de travail, voire sur les trajets domicile-travail, pour lesquels  la demande de mise en place de transports collectifs est très forte. ​

La clause de revoyure est également plus fréquente avec des rendez-vous pris dès mars, voire plutôt si l’inflation atteint 2,85 %.

A souligner une nouveauté : face aux difficultés de recrutement, les jeunes salariés peuvent négocier des salaires plus hauts que les anciens dans l’entreprise. C’est le cas dans le bâtiment, ce qui crée des inégalités : la CFDT entend agir  pour engager des négociations collectives.

Une autre demande vise la conditionnalité des aides : le secteur de la métallurgie touchant des sommes importantes via  le plan de relance ou les prêts garantis par l’État, ces subventions  ne sont pas assorties de conditions au niveau des effectifs par exemple : un sujet à aborder dans les mois à venir.

Pour en savoir plus : Les négociations annuelles obligatoires (NAO) deviennent cette année un enjeu crucial pour les salariés, entre reconnaissance et pouvoir d’achat. Et sont appelées à devenir un vrai outil d’amélioration de la vie au travail, selon la CFDT Pays de la Loire.

Poster un commentaire

Classé dans Brèves

« L’enfer des sages-femmes »

Quel rythme, notamment la nuit … un enfer pour un des plus beaux métiers : aider à donner la vie !

Une responsabilité qui attend quelques signes de reconnaissance: un sujet qui demeure au stade du débat…

https://www.rhinfo.adp.com/rhinfo/2021/lenfer-des-sages-femmes/

Poster un commentaire

Classé dans Croqu'actu

Reconnaissance : 14 idées à mettre en œuvre.

Quelques idées pour exprimer sa reconnaissance auprès de ses collaborateurs :

  1. Organiser pour une équipe la présentation des fruits de leur travail auprès de la direction générale : les collaborateurs se sentent plus engagés quand ils sentent que leurs idées et leurs efforts sont reconnus comme important et utile.
  2. Planifier une célébration surprise de la réussite d’un collaborateur ou d’une équipe sur un sujet donné : les collaborateurs concernés seront ravis que leur travail soit remarqué et apprécié.
  3. Faire suivre les compliments : transmettre des remarques positives ou mettre la hiérarchie en copie de ces commentaires est un moyen particulièrement efficace d’aider le collaborateur concerné à se sentir apprécié.
  4. Inviter un collaborateur dans son bureau pour le remercier : les collaborateurs seront contents que de l’expression de la reconnaissance pour un travail bien fait.
  5. Mettre en place un programme de suggestions : les collaborateurs qui estiment que leurs opinions et idées sont prises au sérieux, sont plus susceptibles de s’investir dans leur travail.
  6. S’intéressez-vous au développement professionnel des collaborateurs : les collaborateurs apprécieront l’intérêt et les conseils pour la réalisation de leur projet.
  7. Célébrer les anniversaires : accueillir lors d’un petit déjeuner mensuel tous les collaborateurs qui ont leur anniversaire au cours du mois par exemple…
  8. Favoriser les relations entre l’ensemble du personnel et la direction de votre entreprise : les collaborateurs apprécient de connaître PDG/Directeur Général, même s’ils ne travaillent pas avec lui au quotidien.
  9. Reconnaître les exploits ou initiatives personnelles (marathon, don du sang à la Croix-Rouge…) ; les collaborateurs  apprécieront.
  10. Etre créatif dans votre éloge pour l’adapter à la situation : accompagner les propos d’un geste concret …
  11. Etre formel : écrire une lettre personnalisée expliquant le mérite reconnu, l’adresser à l’intéressé avec copie à son manager  et au dossier personnel.
  12. Aider les collaborateurs à développer leurs relations professionnelles : présenter les à des fournisseurs clés, à des clients ou à un membre de l’entreprise pour l’aider dans sa carrière.
  13. Offrir du temps libre supplémentaire : un ou deux jours de congés supplémentaires à un collaborateur ayant accompli une performance exceptionnelle, est très apprécié …
  14. Accompagner les propos d’un complément tangible et adapté au contexte : choisir ce qui pourra faire plaisir à la personne et restant dans une juste proportion…

On ne dit jamais assez aux collaborateurs sa satisfaction en étant précis sur ce qui a été bien fait…ce qui les incitera à faire encore plus…

Pour en savoir plus : mailto:https://www.rhinfo.com/thematiques/management/reconnaissance/14-idees-pour-exprimer-votre-reconnaissance-en-tant-que

Poster un commentaire

Classé dans Brèves

Les stéréotypes sur les générations: Etude IMS décembre 2015

.

Une étude réalisée par IMS-Entreprendre pour la Cité et Valeurs & Développement  sur les X (36/49 ans), Y  (20/35 ans) et les  Seniors ( 5o ans et plus) met avant les stéréotypes des   managers sur 3 générations au travail . L’étude montre notamment que :

*Les Y, voire les seniors, seraient en nette concurrence avec les X, ce qui serait source de tensions dans les équipes.
*Les Y et Seniors ont généralement de bonnes relations entre eux, la
collaboration se faisant assez naturellement car chaque génération identifie bien  ce que l’autre peut lui apporter.
*Les X ont assez  souvent des relations plus tendues avec les 2 autres groupes car ils doivent jongler avec les compétences des Seniors en termes d’expérience professionnelle et managériales et celles des Y en termes d’innovation et de créativité.

A retenir : Pour assurer la performance collective, les entreprises doivent  prendre en charge l’intergénérationnel, sachant que toutes les générations ont besoin de reconnaissance. Il est donc indispensable d’intégrer l’ensemble des classes d’âge dans une politique globale de ressources humaines

https://fr.calameo.com/read/00113083752328907ca3e

 

 

Poster un commentaire

Classé dans Brèves

Halte au portable !

http://www.rhinfo.com/thematiques/strategie-rh/lien-social/halte-au-portable

halte_au_portable_1.jpg

Comme le montrent de nombreuses enquêtes, tout le monde s’en plaint, mais peu se disciplinent . Les conséquences sont clairement  identifiées  tant  sur l’efficacité, donc la performance de l’entreprise  que sur les relations de travail en termes de reconnaissance, coopération et santé au travail …un vrai sujet concret de qualité de vie au travail  et aussi d’exemplarité !

 

Poster un commentaire

Classé dans Croqu'actu